Biographie

Sa Sainteté le Maha Sangharajah BOUR KRY
Président-Fondateur
de Vatt Khémararam-Association Bouddhique Khmère (Créteil, 1980)

Le choix d’une vie

Le jeune Bour Kry décide de son propre chef, à la fin de ses études, d’entrer dans l’Ordre Dhammayutta malgré la réticence de sa famille qui souhaitait le voir faire une grande carrière dans l’administration.

Durant les dix premières années de sa vie monastique, le Vénérable Bour Kry se livre à l’étude approfondie du Canon Pali et reçoit les différentes initiations spirituelles et traditionnelles du Théravada. Peu de temps après, il est nommé Secrétaire du Mékon (Autorité spirituelle provinciale) dans sa ville natale. Apprécié de son supérieur et des fidèles, il se voit confier la direction d’un monastère à la frontière khméro-thaïlandaise.

L’exil en France

En 1975, après l’arrivée des Khmers Rouges au pouvoir, la situation des religieux devint dramatique. Il réussit à s’enfuir et arrive en France en 1976. Lors d’un entretien qu’il obtient au Vatican avec Sa Sainteté le Pape Jean-Paul II, il demande à l’Eglise Catholique de dénoncer officiellement la politique meurtrière menée au Cambodge.

Les liens d’amitié existant depuis plus d’un siècle entre le Cambodge et la France vont faire de celle-ci une terre d’accueil privilégiée pour le flot des réfugiés cambodgiens. Très vite, les premiers arrivants se mobilisèrent et fondèrent des associations pour accueillir ceux qui, rapatriés par les organismes internationaux ou par leurs propres moyens, arrivaient par vagues successives de plus en plus nombreuses.

Les objectifs de ces associations étaient de faciliter l’intégration de ces nouveaux venus et de leur rendre le moins pénible possible le déracinement socio-culturel provoqué par l’exil. Parmi toutes les associations qui se sont créées, un petit groupe de moines et de laïques exilés en France, fondèrent en 1977 à Paris, la première association religieuse « Association Bouddhique Khmère ».

En 1980, la communauté religieuse s’élargissant, acquiert un terrain à Créteil (banlieue parisienne) grâce à l’ensemble des dons reçus. Maître Bour Kry, en sa qualité de membre le plus ancien de la communauté religieuse en exil, en prend la direction comme le veut la tradition, et décide d’y construire un temple qui deviendra le premier du genre en Europe: Vatt Khémararam est né en recevant la cérémonie de Consécration conformément à la tradition bouddhique.

Dans les années qui suivront, la communauté acquerra rapidement sa réputation de centre ouvert à tous, sans distinction de race ni de nationalité, reflétant par là l’esprit œcuménique de son fondateur. Maître Bour Kry noue sans cesse des liens de fraternité et d’amitié avec de nombreuses écoles de diverses traditions.

Depuis son arrivée en France, Maître Bour Kry n’a jamais cessé de se rendre dans les camps de réfugiés d’Asie du Sud-Est pour y prodiguer toute l’aide matérielle et morale possible. Cette action est rendue possible grâce à l’association Secours Bouddhique International, créée en 1982, qui est une organisation à vocation humanitaire, distincte juridiquement du monastère.

Voyant le dévouement constant dont il fait preuve à l’égard de ses semblables, Son Altesse Royale le Prince Norodom Sihanouk, alors Président du Conseil National Suprême, l’élève, en 1987, au rang de « Samdech Preah Ang Krou » (Son Eminence Maître spirituel).

Cérémonie d’élévation au titre de « Samdech Preah Ang Krou »
par S.A.R. le Prince NORODOM SIHANOUK
(Créteil, 1987)

Loin de l’arrêter dans son élan de bonté et de compassion envers ses proches, son titre lui permettra de mener de nombreuses autres actions en faveur des plus démunis.

Le retour

Renaissance de l’Ordre Dhammayutta du Cambodge



Depuis les Accords de Paris signés le 23 Octobre 1991 par toutes les factions, Samdech Preah Ang Krou Bour Kry a accompagné S.A.R. le Prince Norodom Sihanouk, alors Président du Conseil National Suprême du Cambodge pour son retour au Cambodge.

A son retour au pays, Samdech Bour Kry œuvre inlassablement à la relance de la vie monastique et à la reconstruction des monastères ou écoles bouddhiques, laissés à l’abandon durant les décennies de guerre et de privations.

Le 07 Décembre 1991, sur la demande du Président de l’Assemblée Nationale, il a été nommé au plus haut rang de « Samdech Preah Sugandha Dhipati » Samdech Preah Sanghareach (Grand Patriarche) de l’Ordre Dhammayutta du Cambodge. Ainsi, Sa Sainteté le Sangharajah Bour Kry devient le 7ème Grand Patriarche  et actuel 1er Grand Patriarche Suprême de l’Ordre Dhammayutta du 2ème Royaume du Cambodge. Sous sa haute direction, l’Ordre Dhammayutta compte dans son rang 161 monastères avec 2.500 moines et novices.

DISTINCTIONS & NOMINATIONS ROYALES

Sa Sainteté le Maha Sangharajah Bour Kry a successivement reçu les hautes distinctions du Gouvernement Royal du Cambodge et les nominations par Décret royal de Sa Majesté le Roi du Cambodge, à savoir :

Nomination par Décret royal de
Sa Majesté Samdech Preah BAROMNEATH NORODOM SIHAMONI
Roi du Cambodge

– le 23 Septembre 2007 : Recteur de l’Université bouddhique Preah Sihamoni Rajah

– le 26 Octobre 2007  : reçu le plus haut titre royal de «  Grand Patriarche Suprême »

« Samdech Preah Abhisiri Sugandha Maha Sangharajah Dhipati
BOUR KRY, Samdech Preah Maha Sanghareach
de l’Ordre Dhammayutta du Royaume du Cambodge »
Attributs : Eventail spécial ; utilisation du vocabulaire du langage royal
(Reach sabt) à son encontre.

– le 04 Septembre 2010 : Grand Supérieur du Conseil de Clergé bouddhiste (Maha Sangha Nayaka) de l’Ordre Dhammayutta du Royaume du Cambodge.

KR_Gd Patriarche

Reconnaissance du Gouvernement Royal du Cambodge

medaille_02

– Le 28 Août 2007 : le Premier Ministre Hun Sen lui a remis le « Grand médaille de Mérite Nationale pour les services rendus à la Patrie » (Jatupakara) en signe de reconnaissance pour ses nombreuses actions en faveur du Peuple Khmer ainsi que pour sa noble mission au profit du Bouddhisme Dhammayutta Khmer.

– le 23 janvier 2011 : Samdech Decho Hun Sen, Premier ministre du Royaume du Cambodge et son épouse présidèrent la cérémonie de l’Offrande de l’eau lustrale lors de son auguste 66ème Anniversaire à Vatt Svay Popè, Phnom-Penh. A cette occasion, le Premier ministre a inauguré et reconnu officiellement tous les monastères Dhammayutta du Royaume du Cambodge ainsi que Vatt Khémararam France-Europe.

– le 17 Septembre 2012 : l’Académie Royale du Cambodge lui a décerné le titre académicien de : « Kitti Udessa Pandita » (Doctor Honoris Causa), en signe de reconnaissance pour ses nombreux services rendus à la Nation Khmère et à sa culture millénaire.

KR_Royal Academy

Sur le plan international

Pour ses nombreuses actions au service du Bouddhisme, Sa Sainteté le Maha Sangharajah Bour Kry est reconnu par plusieurs pays bouddhistes, à savoir : le Sri Lanka – la Thaïlande – le Myanmar. Ils lui ont conféré des hauts titres et distinctions honorifiques tels que :

– Tipitaka Vedi Sasana Sobhana (Honoris Causa) par Sri Rohana Maha Sanghasabha of Siamese Sect, Sri Lanka (05 Juillet 1988)

– Doctor Honoris Causa, Section Bouddhisme, Université Royale Maha Mongkut, Thaïlande (25 Octobre 2003)

– « Maha Saddhamma Jotikadhaja » de la Sangha du Myanmar (04 janvier 2005).

– Et dernièrement, l’Université Bouddhique du Vietnam lui a décerné, le 05 Septembre 2013, le titre honorifique de « Doctor of Humane Letters » (Ph.D. Honoris Causa) en reconnaissance de ses excellentes connaissances académiques.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Patience – Tolérance – Compassion

%d blogueurs aiment cette page :