Quatre Nobles Vérités

Les Quatre Nobles Vérités

Voici comment le Bouddha les formula :

  • I- Dukkha       (la Souffrance )

La Noble Vérité sur la Souffrance : la naissance est souffrance, la vieillesse est souffrance, la maladie et la décrépitude sont souffrance, la mort est souffrance, l’union avec ce que l’on n’aime pas est souffrance, ne pas obtenir l’objet de son désir est souffrance. En résumé, les cinq agrégats, qui compose un  » être « , la matière, les sensations, les perceptions, les formations mentales et la conscience sont Souffrance.

  • II- Samudaya (l’origine de la Souffrance)

La Noble Vérité sur l’origine de la Souffrance : c’est cette  » soif « , cette avidité qui donne naissance à toutes les formes de souffrances et à la continuité des êtres. C’est cette soif ardente accompagnée du plaisir et de la convoitise trouvant sans cesse çà et là son plaisir : la soif du plaisir sensuel, la soif du devenir, la soif du non-devenir.

  • III- Nirodha (la suppression de la Souffrance)

La Noble Vérité sur la suppression de la Souffrance. Il existe une émancipation, une libération de la souffrance. C’est l’extinction de cette soif par l’anéantissement du désir, le bannir, y renoncer, s’en délivrer.

  • IV- Magga (le sentier qui mène à la cessation de la Souffrance)

La Noble Vérité sur le sentier qui mène à la cessation de la souffrance : c’est ce chemin du milieu  » qui donne vision et connaissance, qui conduit à la sérénité, à l’éveil, au Nirvana (pali : nibbana) ».  Ces quatre Nobles Vérités constituent les règles de la Conduite vers le Salut. C’est le Noble Sentier à huit branches qui est classé comme suit :

1°) Panna (Sagesse) – la compréhension juste

– la pensée juste

(Samma ditthi )

(Samma Sankappa)

2°) Sila
(Ethique)
– la parole juste

– l’action juste

– les moyens d’existence justes

(Samma Vaca )

(Samma Kammanta)

(Samma Ajiva)

3°) Samadhi (Méditation) – l’effort juste

– l’attention juste

– la concentration juste

(Samma Vayama)

(Samma Sati)

(Samma Samadhi)

Ce premier sermon  » la mise en mouvement de la Roue de la Loi  » contient brièvement l’énoncé des quatre nobles vérités qui forment avec la doctrine de l’Anatta (non-soi), l’essence même de l’enseignement du Bienheureux. C’est la raison pour laquelle, il est inlassablement reprit et commenté par les auteurs canoniques. Nous y trouvons la quintessence de la Doctrine du Bouddha.

Patience – Tolérance – Compassion

%d blogueurs aiment cette page :