Les Suttas (Paroles du Bouddha)

Paṭicca Samuppāda
Les douze Co-Productions conditionnées

L’interdépendance des douze co-productions conditionnées est :

L’ignorance conditionne les facteurs d’existence
Les facteurs d’existence conditionnent la conscience
La conscience conditionne les noms et formes
Les noms et formes conditionnent les six bases des activités des sens
Les six bases des activités des sens conditionnent le contact
Le contact conditionne les sensations
Les sensations conditionnent le désir ardent
Le désir ardent conditionne l’attachement
L’attachement conditionne le devenir
Le devenir conditionne la naissance
La naissance conditionne la décrépitude, la mort, l’affliction, le chagrin, les lamentations,
la souffrance, l’affliction et le désespoir.
Ceci est l’origine de la masse de souffrance et du désespoir.

Les douze co-productions conditionnées peuvent disparaître, lorsque :

L’ignorance cesse, les facteurs d’existence disparaissent
Les facteurs d’existence cessent, la conscience disparaît
La conscience cesse, les noms et formes disparaissent
Les noms et formes cessent, les six bases des activités des sens disparaissent
Les six bases des activités des sens cessent, le contact disparaît
Le contact cesse, la sensation disparaît
La sensation cesse, le désir ardent disparaît
Le désir ardent cesse, l’attachement disparaît
L’attachement cesse, le devenir disparaît
Le devenir cesse, la naissance disparaît
La naissance cesse, la décrépitude, la mort, l’affliction, le chagrin, les lamentations,
la souffrance, l’affliction et le désespoir disparaissent.
Ceci est la cessation de toute la souffrance et le désespoir.

Paṭicca Samuppāda-Fr

______________

PARABHAVA SUTTA
(Les 12 causes de déchéances)

Un jour, les Devas (Etres célestes) requièrent des conseils auprès du Bienheureux, sur la conduite des hommes à adopter afin qu’ils puissent éviter des ruines et des déchéances.

  1. Celui qui déteste et ne suit pas la Loi (Dhamma), provoque sa propre déchéance ;
  2. Celui qui n’aime et ne fréquente que l’homme mauvais et pervers, provoque sa propre déchéance ;
  3. Celui qui dort trop, parle trop, qui est paresseux et fait état de ses colères, ne connaît pas de limite, provoque sa propre déchéance ;
  4. Celui qui possède beaucoup de biens mais ne s’occupe pas de ses vieux parents, provoque sa propre déchéance ;
  5. Celui qui ment, trompe les religieux, les nécessiteux ou les autres personnes qui demande l’aumône, provoque sa propre déchéance ;
  6. elui qui possède des biens et des nourritures abondantes et les garde pour soi-même, provoque sa propre déchéance ;
  7. Celui qui est hautain, discriminatoire, et méprise leur propres familles et les autres, provoque sa propre déchéance ;
  8. Celui qui s’adonne aux trois jeux (femmes faciles, alcool et jeux de hasard), provoque sa propre déchéance ;
  9. Celui qui ne se contente pas de son propre épouse et cherche des plaisirs auprès des femmes faciles, provoque sa propre déchéance ;
  10. Celui qui est trop âgé et sombre dans les vices et passions et prend pour épouse des jeunes filles, provoque sa propre déchéance ;
  11. Celui qui donne la gestion de sa demeure à la femme dépensière ou celle qui donne pouvoir à l’homme dilapidateur, provoque leurs propres déchéances ;
  12. Celui qui est né dans la famille pauvre mais convoite la richesse, la puissance et la grandeur du roi, provoque sa propre déchéance.

Ainsi expliqua le Bienheureux sur les 12 causes de déchéances et un autre chemin à suivre [Sutta de Bénédictions – Mangala Sutta] pour éviter le malheur et atteindre le bonheur et la félicité dans ce monde.

REMARQUE :
Ces versets sont souvent récités en proses par les moines et fidèles laïques lors de la cérémonie de Kan Bend & Pchum Bend (Quinzaine des Défunts).

sutta_parabhava-sutta_12-causes-decheances

Fêtes et Cérémonies

SIGNIFICATION DES FETES & CEREMONIES

MAKHA PUJA (Grand Rassemblement des 1.250 disciples du Bouddha)

1_makha-puja

ASALHA PUJA (ou Commémoration du Triple Joyau)

4_Asalha Puja

Video : Prédication de S.S. le Maha Sangharajah BOUR KRY, Grand Patriarche suprême de l’Ordre Dhammayutta du Royaume du Cambodge.
Cliquer ici

Entrée de la Retraite de la saison des pluies ou Retraite des moines

5_Entree de Vassa

Cérémonie de PCHUM BEND (Quinzaine des défunts)

6_pchum-bend

Sortie de la Retraite des moines

SORTIE DE VASSA

Offrandes de Robes monastiques « Kathina »

KATHINA

______________

Cérémonie de Kan Bend & Pchum Bend
(Quinzaine des Défunts)

La cérémonie de Kan Bend débute du 1er jour de la lune décroissante du mois de Phatroboth (10ème mois du calendrier lunaire) jusqu’au 14ème jour du même mois, soit du 28 septembre au 11 octobre 2015 de cette année.

Durant cette quinzaine, les Cambodgiens célèbrent des cérémonies religieuses en présence des moines en mémoire de leurs parents, grands-parents et ancêtres disparus. Ils se rendent au monastère en apportant des offrandes de nourritures et des boissons destinés aux moines. Pour ceux qui ont des moyens financiers, ils peuvent prendre en charge un tour de Kan Bend pour faire des offrandes de nourritures à la Communauté des moines (Sangha). Ainsi, à travers les religieux, ils peuvent transmettre des mérites provenant de leurs actes de piété filiale à leurs chers parents et ancêtres disparus.

A l’aube, vers 4h30 – 5h, les moines récitent les stances de « Sattapakaranabhidhamma » (Versets pour les défunts). En même temps, les fidèles laïques font une procession du « riz de Bend » autour du temple au rythme de grand tambour accompagnant cette cérémonie.

Selon la croyance ancestrale, les défunts ont la possibilité, pendant cette période de commémoration des défunts, de revenir dans le monde des vivants pour recevoir les mérites provenant des actes propitiatoires qui leur sont spécialement destinés. Ainsi, ceux qui sont affamés pourront se rassasier ; d’autres se libéreront de leurs états malheureux et atteindront enfin, grâce aux mérites reçus, le Triple Bonheur (terrestre – céleste et Nibbana/Extinction complète). L’esprit des parents et ancêtres béniront à leurs tours leurs descendants pour qu’ils connaissent la prospérité et le bonheur durant toutes leurs vies.

Le 14ème jour est le Pchum Bend (Rassemblement des Bend) qui marque la fin de cette cérémonie de Quinzaine des Défunts. Tous les Cambodgiens ne manqueront pas cette importante journée. Ce jour-là, les monastères de tout le pays sont remplis des fidèles laïques qui se sont rassemblés pour commémorer l’âme des défunts. Les moines récitent les stances pour les défunts (Pamsakula) et leur transmettent des mérites.